Les Délires de Ferdie l'Oursonne

08 août 2012

Jamais deux sans trois

J'aime pô le mois d'août.

Déjà paske tout est fermé, les gens sont censés être partis. Pourtant le métro est blindé - normal, y a des touristes en masse, et la RATP met moins de rames... C'est malin.

Ya des bouchons partout - normal, à Paris le mois d'août c'est le mois des travaux. En plus, ils nous collent Paris Plages, qui sert à pas grand chose vu comment que c'est pris d'assaut - et si t'es pas sur site aux aurores, tu peux te brosser pour accéder aux transats - et qui font le dawa sur les quais, que les voitures sont obligées de reprendre les rues normales. Et de bouchonner encore plus, donc.

Dès que tu veux faire un truc sympa, faut synchroniser les agendas de tout le monde:  Machin qui part 3 semaines en Dordogne avec sa belle-famille, Bidule lui va s'enterrer ailleurs pour faire coucou à son tonton et ses cousins, Unetelle part en retraite - paske tu comprends, ma Ferdie, avec la pression que je subis toute l'année, il n'est pas-ques-tion que je reste ici, c'est ma bulle d'air à moi. OK. Va trouver une date commune pour réunir tous les potes dans ces conditions. Que même Jim Phelps y rendrait son tablier.

Moi, ma bulle d'air, c'est de partir en septembre, quand tout le monde est revenu, et que je suis tranquille à la plage. Mais bonbref, je vais pas leur dire ça, sinon je vais être grillée et ils vont être tous là-bas en même temps. Et donc en août, je reste à Paris, à profiter des ruelles vides et des petites terrasses désertées par mes congénères. Enfin en théorie, cause que voir plus haut.

Donc, j'aime pô le mois d'août.

En plus, cette année, il est gratiné en pourritude, le mois d'août.


3 août : décès de Marc Alfos.
Ca vous dit peut-être rien, ce nom-là. Marc Alfos était un comédien, très réputé dans le monde du doublage (mais pas que). Il était notamment le doubleur attitré de Russell Crowe (dans Gladiateur, Master and Commander ou Robin des Bois) ; il faisait la voix française du sergent dans les 3 volets de Toy Story, celle de Maurice le lémurien dans les 3 Madagascar. Il était également aux génériques de Starship Troopers et Armageddon (rhaaa Ben Affleck dans son p'tit scaphandre lunaire...)... Finbonbref, je m'arrête là dans l'énumération car depuis près de 30 ans il était partout. Excellent. Une voix identifiable entre mille. Fait chier. Zut.

5 août : mort de Roland C Wagner dans un accident de la route
Quoi ? Ah mais non, doit y avoir erreur... Ben non, erreur y a pas. Nan, là, fait vraiment chier. RCW, un grand de la SF française Ecrivain, traducteur de Norman Spinrad, Jack Vance et d'autres, auteur de chansons, chanteur d'un groupe de rock (Brain Damage, dont des morceaux sont disponibles gratuitement sur la toile). Parmi ses nombreux romans, plusieurs séries et cycles et notamment les Futurs Mystères de Paris (1er tome: la Balle du Néant), dont le héros est Tem (raccourci pour "Temple Sacré de l'Aube Radieuse"), un détective privé "transparent" (personne ne le voit vraiment, en tout cas personne ne s'en souvient). Pour qui aime le mélange des genres (polars SF avec une touche d'humour), difficile de lâcher le livre en cours de route. Donc une Oursonne tout à fait accro. Qui râle comme quoi la vie est pas cool. Et qui pense de plus en plus sérieusement à déclarer l'automobile illégale.

7 août : au tour de Michel Polac de tirer sa révérence.
Bon là, ce n'est pas une surprise fondamentale, le gars totalisait plus de 80 ans au compteur et n'était pas en très bonne santé. Mais quand même. Quand un râleur professionnel se tait pour toujours, ça laisse un vide. Et sa célèbre émission Droit de Réponse a fait les beaux jours des rebelles des années 80.

Bon, le mois d'août, t'as pas un peu fini de nous coller des trucs tout pourris ? On peut maintenant profiter en paix de ce beau soleil qui semble bien vouloir revenir pour briller un peu plus de 10 minutes sans nous griller tout au passage ?

Histoire de conjurer quelque peu le mauvais sort, on va lancer une incantation au beau temps, façon méthode Coué. En espérant que la série noire va s'arrêter là pour un bon moment.

Enfin... c'est l'été !

Posté par Ferdiebear à 14:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 mai 2012

Chambourcy oh oui !

Jusqu'à présent, ce blog ne parlait pas politique.

Aucune raison pour que ça change.

Néanmoins...

Il aurait fallu vivre en complète autarcie ces dernières semaines, sans télé, sans téléphone, sans Internet, sans radio, sans journaux - et je dois encore en oublier - pour avoir la plus petite chance de passer à travers les événements de politique qui ont bouleversé - non, le mot n'est pas trop fort - notre pauvre petit pays.

On ne va pas zissi faire le panégyrique de l'un ou de l'autre candidat (ni même des huit qui n'ont pas survécu au premier tour). Ni tomber Abraracourcix... heu... à bras raccourcis sur l'autre ou l'un (dans les deux cas, que chacun mette les noms qui lui plairont dans l'ordre qui lui plaira).

Mébon.

Parmi ceusses qui se sont essayé ces dernières semaines (ouaaah, trop fort l'allitération) à vilipender nos vaillants candidats, certains m'ont quand même bien fait rigoler.

    

 

Et notamment celui-là, qui a réussi à allier deux de mes passions :
les séries TV à rallonge
+ gros mystères à p'tits zhommes verts inside

et les desserts.

 

 

 

 

flamby's army

 

Ou encore, celui-ci qui a su flatter trois de mes facettes :
- américanophilie juvénile (L'Amérique, l'Amérique, je veux l'avoir...
si tu vois toujours pas, checke par là),

- passion pour l'Histoire
- et intérêt pour l'iconographie propagando-bourrage de crâne.

 

 

 

 

 

Nan, éventuel lecteur de gauche, te vexe pas, te frappe pas, me frappe pas non plus, j'en avais autant sur l'autre camp, la preuve :

1644367_3_30ef_detournement-de-l-affiche-de-campagne-de_6d899d8a5bbc7e17fa1ac989640d516f pour rester dans l'alimentaire (mon cher Watson)...

 

[UNSET]

 

 

 

   ... ou la picole

Grease Mine

 

 

 

Mais celle qui m'a le plus éclaté sur Sarkozy, c'était celle-là :

Où l'as-tu mise, où l'as-tu mise ? Où, où, où ?
(Désolée...)

 


Allez, comme on n'est pas rancunier ni les uns ni les autres, voici un petit bonus, histoire de rigoler tous ensemble :

 

Mais qu'est-ce qu'ils fumaient, les publicitaires dans les années 80 ?

Posté par Ferdiebear à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 mars 2012

A Gérard R., un Charlot... ou pas... carrément pas.

Tout a commencé par une nuit sombre, le long d'une route de campagne, alors que je cherchais un raccourci que jamais je ne trouvai...

Heu...

Ch'crois pas, non.

Tout a commencé, par un SMS, reçu un vendredi après-midi, alors que je roulais en voiture pour me rendre dans une banlieue improbable à la recherche d'un client perdu. Enfin, pour essayer de le gagner. Finbonbref, c'est pas le plus important pour le moment.

Un SMS disais-je, envoyé par mon grand copain (1,75 m au garrot et à vue de nez) Cityzen. Un mot, un seul.

Condoléances.

Diable, quelqu'un est mort dans la famille ?

Quelque peu inquiétée par ce message sybillin, je me rendis néanmoinsà mon rendez-vous afin d'effectuer la plus belle des danses des sept voiles histoire d'obtenir une signature sur un contrat - et des honoraires conséquents sur une période de temps la plus looooongue possible. Sans trop chercher à approfondir pour ne pas perdre le peu de moyens à moi laissés par ma timidité naturelle.

A peine sortie de ce rendez-vous, je sautai dans ma voiture et sur mon portable et renvoyai un SMS angoissé :

Pkoi ? Kesskisspasse ?

T'as pas entendu les infos ?, telle fut la réponse laconique du sieur Cityzen.

Allons bon, que se passe-t-il donc ? La Guerre des Mondes a recommencé ? L'équipe de France de foot a gagné un match ? Naaan, pas possib'... (ah si, mais c'est une autre histoire).

Alors ? Bah t'as un autoradio, alors allume et cherche les infos ! Et c'est là que j'ai appris la nouvelle : le décès de Gérard Rinaldi.

Acteur, doubleur, imitateur, musicien... Rarement vu un gars aussi doué.

Et chanteur des Charlots.

Forcément, si vous ne le connaissez que via les trucs débiles genre les films des Charlots ou Marc et Sophie, vous pouvez pas réaliser à quel point ce type était impressionnant.

Une voix magnifique, et dont il savait se servir magistralement. Un vrai crooner. Mais ne se prenant pas au sérieux, au point de chanter exprès avec des accents très marqués histoire de faire rire les copains. Ou de prendre la voix d'un autre : le Général de Gaulle, Jacques Dutronc (Je suis trop beau), Tino Rossi (Je chante en attendant que ça sèche), Serge Gainsbourg (Sois érotique), Serge Lama (Réflexions Napoléoniennes sur un objet usuel de la vie en exil - ça c'est du titre de chanson - j'ai pas pu trouver de vidéo ou de son, mais voilà déjà les paroles), j'en passe et pas des moins connus.

Vous l'aurez compris, je suis - j'étais ? - très fan. On m'a même offert un jour la biographie des Charlots publiée il y a quelques années par Jean Sarrus (le plus p'tit de la bande), livre que j'ai dévoré et que j'ai toujours. Et c'est sur de nombreuses chansons de Charlots que la p'tite Oursonne, dès son plus jeune âge, a exercé l'organe qui lui sert souvent à hurler, mais qui parfois arrive à sortir des sons pas si inharmonieux.

D'ailleurs, pas plus tard que le mois dernier, sur ma dernière note, j'avouais sans trop de honte chanter à brûle-pourpoint et au milieu de la rue l'une des sérénades immortalisées par Gérard Rinaldi : le désormais bien connu de nos lecteurs Y a plus d'vodka.

Mais Gérard Rinaldi, c'était aussi un acteur. Beaucoup utilisé pour des doublages, et notamment il était la voix française du commandant Sinclair, dans Babylon 5 (faudra que je vous en parle un jour, de cette série...) ou de l'agent Tobias Farnell du NCIS (joué par l'excellent Joe Spano, pour les puristes).

Sans oublier un excellent acteur de théâtre - j'ai eu la chance de le voir sur scène il y a quelques années dans une pièce de Feydeau - humour, toujours l'humour...

Mouais. Autant vous dire que son absence dans le paysage culturel français va me marquer.

Alors aujourd'hui, même si ça fait déjà deux semaines que Gérard Rinaldi est décédé, je voulais lui rendre un - modeste - hommage. Le site du Nouvel Observateur en a publié un superbe, difficile de faire mieux... Alors on va laisser place à la musique.

Non, je ne vous passerai pas Paulette la reine des Paupiettes (tellement d'autres l'ont fait... mais si vous voulez quand même la revoir, alors...

Histoire de varier les plaisirs, je vous ai concocté une petite playlist de Gérard Rinaldi le crooner. Toutefois, il n'est pas inenvisageable que la chose dérape et que le Charlot reprenne le dessus...

Merci pour tout, Monsieur Rinaldi...

Posté par Ferdiebear à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 février 2012

Où, décidément, l'on manque de vodka

Ouais, je sais.

Depuis plusieurs mois, mon blog arborait fièrement en page d'accueil un retentissant "Il fait chaud, trop chaud".

Alors que dehors, il neige, voire il fait des -10°C. Les journées les plus froides depuis le début de l'année. D'un autre côté, l'année n'a qu'une quarantaine de jours, jusqu'à présent, elle peut faire mieux j'en suis sûre.

Mias revenons à nos flocons - heu... nos moutons.

Comment peut-on continuer à clamer qu'il fait trop chaud en ce moment ? Absurde, n'est-il pas ?

Mais n'oubliez pas : l'hôtesse de cet antre est du genre ursinien. Ours, en français de tous les jours. Et qu'est-ce que ça fait un ours, en hiver ? Ca fait des réserves de gras (vive les fêtes de fin d'année, très pratique pour prendre des kilos et reconstituer ses réserves) et ça pionce.

Quoique, pour cette dernière partie, j'ai pas encore trouvé la bonne technique. Le réveil sonne tous les matins, et j'ai l'impression d'avoir à peine posé la tête sur l'oreiller... Le temps passe trop vite, et Noël à peine passé, on est déjà en février !

Heu... j'lai pas déjà dit ? Ah ben non. Chais plus ce que je dis, c'est horrible, la vieillerie me rattraperait-elle ? Oscour.

Finbonbref, depuis quelques jours, on se croirait en Sibérie, non ?

Et pour ceusses de ma génération, quand on parle de Sibérie, on pense à ça : 6713_ivan_rebroff_

Ivan Rebroff qui chante Poljuschko Polje.

Nan, ça vous dit rien ? Essayez donc ce petit player :

Ca fait peur, hein ?

Mais vous me connaissez, je peux faire pire...

Tout d'abord, faut que j'vous explique le contexte.

Depuis quelques mois, je traîne pas mal mes guêtres dans certains coins de Paris, qui ne sont pas... comment dire... rah c'est dur, pas envie de froisser les habitants du coin, non plus, y en a des sympas... disons que ces coins en question ne sont pas du tout ceux indiqués dans les guides touristiques. Même pas pour leur côté pittoresque ou authentique. Oulala non alors.

Pourtant, pittoresque, on peut pas nier, hein. Juste, faut être dans un état d'esprit particulier. Finbon bref.

Donc, en ce jour frigorifiant et sibérien, je m’baladais sur l’avenue le cœur ouvert à l’inconnu...

Oulala, ayé, j'ai perdu mes derniers neurones, tout congelés donc HS...

Donc, disais-je, en ce jour frigorifiant et sibérien, je m'en allais rendre visite à une amie qui habite l'un de ces coins "pittoresques". Et au détour, non pas de l'avenue, mais d'une porte d'immeuble, je remarquai un détail insolite. Ce détail, là, en bas à droite de l'image :

YaPudVodka!

Comment ça, vous voyez rien ? Bah prenez une loupe, quoi ! Ou bien cliquez sur l'image, ça ira peut-être mieux.

Une flasque de Poliakov. Posée là, au pas de la porte d'un centre de protection pour l'enfance du quartier. Mais c'est pas ça le pire... Cette flasque... elle était... VIDE !!!

KOAAAA ? Ya plus de vodka ? Et je ne sais toujours pas pourquoi, le froid sans doute, je me suis mise à chanter ça :

Oui, avec l'accent. La Sibérie, ça ne me réussit pas. Surtout à jeun.

Ce qui m'inquiète maintenant, c'est que la vague de froid va durer encore plusieurs jours. Et que je dois me rendre au même endroit encore plusieurs fois. Aïe !!

Bon allez, en prévision de cette rude semaine qui commence, tous avec moi !

Et za zdorovie !

Posté par Ferdiebear à 16:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

03 septembre 2011

Il fait chaud, trop chaud...

... pour travailler !

Ca tombe bien, aujourd'hui on est samedi. Donc je ne bosse pas. Et vlan.

Mais vu la température caniculaire du jour - 31° à Paris, 10° de plus dans mon appart plein Sud sous les toits - je le regrette. Ah... si seulement j'avais un chouette bureau climatisé...

Oui mais non. Alors, je me mets en mode lézard - allongée, pas bouger - et je me lance à corps perdu dans mes rêveries.

Et dans ces rêveries, un souvenir émerge. Celui-là :

 

Aaaaah... une bonne citronnade bien fraîche... Ouiiiiiiiiii....

Sauf que si je veux une citronnade, même une Pulco, ou même une autre boisson fraîche, d'ailleurs, faut que je me lève et que j'aille l'acheter... Bouh.... frigo vide, juste de l'eau du robinet à dispo !

Mouais...  finalement, c'est très bon, l'eau du robinet !

Il fait chauuuuuuuuud... fais attention au soleil - surtout que t'as la peau hyper blanche, espèce d'oursonne polaire qu'est toujours pas partie en vacances...

Fais attention au soleil... me rappelle un autre truc, ça....

 

 

Décidément, ça me donne la nostalgie des années 80, la chaleur...

Bon on se motive, et on se bouge ! Youhou !!! Debout les gars, réveillez-vous !

(Tiens ? C'est pas années 80 du tout, ça... )

Allez, vous reprenez avec moi ?

Posté par Ferdiebear à 17:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



28 août 2011

Grande Scalpel-Braderie

Les plus anciens lecteurs de ce blog s'en souviendront peut-être : il y a quelques années (bah oui, ce blog est vieuuuuuuuuuuux ! Surtout que c'était sur mon blog d'avant...) j'avais écrit un post sur un mannequin israélien qui s'était fait implanter des prothèses mammaires, puis qui avait réclamé à l'Etat une réduction d'impôt, estimant que cette opération relevait des frais professionnels. Ca vous rappelle quelque chose ? Si non, allez donc lire ici l'intégralité du post de l'époque.

A l'époque, ça m'avait fait plutôt marrer, sur le thème "y en a vraiment qui ne doutent de rien". Et puis j'avais oublié cette histoire (qui remonte tout de même à 2004, c'est vous dire que de l'eau a coulé sous les ponts de la Seine et d'ailleurs).

La vie continua, telle un long fleuve pas toujours très tranquille, mébon, c'est la vie quoi.

Et cette année, j'ai découvert un nouveau terrain de jeu : les sites d'achats groupés.

Le principe est simple : à plusieurs, on a moins peur on est plus forts, l'union fait la force et tout ce genre de choses. Bref : un prestataire propose un produit ou un service ; les abonnés souscrivent - ou non ; si le nombre de subscripteurs est suffisant, l'achat est validé (en dessous du nombre plancher, l'achat est déclaré nul et non avenu).

Depuis quelques mois, je m'amuse comme une petite folle avec ces sites : click, une séance de massage ayurvédique avec 63% de réduction sur le prix normal ; et hop ! un rendez-vous chez un grand coiffeur bien au-dessus de mes moyens habituels ; ou encore le gadget qui me fait kiffer, mais que je me serais jamais offert, le prix normalement constaté étant plus que prohibitif.

Je me fais plaisir à moindre coût ; au final ma carte bleue chauffe sans doute un peu plus qu'à l'ordinaire, mais avec les réductions, j'ai quand même l'impression d'avoir économisé de l'argent (un instant, un coup de fil... bonjour M. Mon Banquier préféré. Ah ? Je suis dans le rouge ce mois-ci ? Encore ? Heu... je ne comprends pas, j'ai pourtant été raisonnable, j'ai fait plein d'économies... Ah non ? Zêtes sûr ??? Gloups).

Bref. Ca m'amuse, ça ne fait de mal à personne, et j'en profite bien.

Jusqu'à cette semaine.

Mais quel rapport avec ton info préhistorique sur le mannequin israélien ?

J'y viens, j'y viens.

Cette semaine, disais-je : où l'un des sites en question a lancé Deal Chirurgie
une opération un peu particulière.

J'en suis restée tellement estomaquée que j'ai fait une capture d'écran.

Que voici : 

Hé oui, vous avez bien lu.

"Offrez-vous enfin la poitrine de vos rêves pour 2 499 euros au lieu de 5 430 dans une clinique esthétique privée".

Une augmentation mammaire à 54% de réduction.

L'affaire du siècle.

Nan mais je rêve !! Même, je dream tout d'bout, là !!!

Qu'on offre des réductions sur des prestations en instituts de beauté :
massages, soins du visage ou du corps, teintures de cils et autres manucures,
parfait, pas de souci.

Encore que si on veut vraiment chipoter, on peut. Par exemple, en institut de beauté, on vous propose un truc qui a l'air très tendance en ce moment : la fish-pédicure.
La postulante à la beauté des petons les immerge - ses petons, hein - dans une sorte d'aquarium plein de petits poissons, qui vont se jeter sur le buffet ainsi offert pour se rassasier de toutes les vilaines peaux mortes. Petits petons tout doux à l'arrivée, paraît-il.

Moi, ça m'inspire 2 choses :

- pauvres petits poissons, qui en sont réduits à se nourrir des pieds des clientes , avec toutes les questions liées à l'hygiène desdits petons

- méééé ? elles sont pas dingues, les clients, de tremper leurs petons dans une eau infestée de poissons carnivores ?? elles ont jamais vu le film Piranhas ou bien (je vous mets le lien vers celui de 1978, bien plus effrayant que les plus récents... "They're here... they're hungry"...Aaaaaargh !!!)

Mais je m'égare.

Lorsque j'ai vu l'offre pour cette opération de chirurgie esthétique, 5 personnes y avaient déjà souscrit. Et ça m'a juste fait halluciner.

Faut-il rappeler à ces 5 personnes que dans "opération de chirurgie esthétique", il y a "chirurgie" ? Que ce genre d'acte médical est très loin d'être anodin ? Et que le faire, pourquoi pas après tout ; mais dans le cadre d'une offre promotionnelle, peut-on être sûr à 100% du sérieux de l'établissement, du suivi post-op, et j'en passe ? En bref, céder aux sirènes du low-cost en la matière est-il un choix judicieux ?

Quelques jours plus tard, cette offre n'était pas passée inaperçue. L'Ordre des Médecins s'est un peu énervé ; selon son secrétaire général, cette pratique est interdite pour un établissement français : "Une clinique n'a pas le droit de faire ce type de promotion de prix, purement commerciale et financière, sur des actes médicaux (...) Si une patiente se plaint d'un chirurgien (exerçant en France) qui aurait participé à ce dispositif là, soyez certain que nous n'hésiterons pas à engager des poursuites disciplinaires".

Bah oui, mais il s'avère que l'établissement en question n'est pas français, mais belge... Selon l'attaché de presse du site, le "partenaire est une clinique belge frontalière avec une clientèle française importante qui voulait informer sur ses prestations sur le site français".

Génial. Et personne, ni à cette clinique, ni dans le staff du site d'achats groupés, n'a pensé une seule seconde que cette opération pourrait poser souci ? "Ah oui, quand même, on va interdire cette offre aux mineurs, pour éviter tout problème". Bravo les gars, effectivement vous savez poser les limites, vous.

Ou alors... une opération de comm, délibérément scandaleuse ? "En bien ou en mal, parlez de nous" ?

Moyen moyen, je vous dis...

Posté par Ferdiebear à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 août 2011

Balades estivales

- Mais kesstu fous encore ? T'as encore disparu pendant deux mois ! T'as pris des vacances anticipées et de longue durée ou bien ?

- Oubien.

Bon, zavez décidé de me remonter les bretelles, c'est ça ? Ok, ok, je me rends, je me soumets.

Non, depuis mon dernier post, je ne suis pas partie en vacances. Pas de vacances pour moi cet été. Enfin si, mais je ne suis pas partie.

En revanche, grandes balades dans des endroits très sympas, et plutôt surprenants pour ceux qui ne connaissent pas. Difficile en effet de croire que ces endroits de tranquillité et de verdure, tout bucoliques voire champêtres, se trouvent bien cachés en plein centre ville. Allez, rien que pour vos yeux :

 

Waterfall l

 

Première scène : non, l'endroit où j'ai pris cette photo n'a rien de montagnard. Quoique. Mais non. On ne peut pas dire que.

Même si le nom du lieu peut faire penser que.

 


 Chats Cour Ile St Louisl

Une autre, peut-être ?

Une idée de l'endroit où se situe cette charmante scène, avec ces deux petits minous franchement à la cool ?

Cherchez bien.

Alors ? Pas d'idée ? Ok, on continue.

 

Villa Hallé

 

Et ce coup-ci, je vous donne un indice, hallé allez.

Oué, je sais, je suis trop gentille.

Une idée du lieu ?

 

 

 

Liberty

 

 

Encore un indice : toutes ces photos ont été prises dans la même ville. Et comme décidément je vous aime bien, et que pour la peine que vous ayez lu jusqu'ici, voici une dernière image.
Si avec ça vous trouvez pas....

 

 Non, toujours pas ? Quand même...

Bon pour tous ceux qui ont trouvé, rendez-vous prochainement pour une nouvelle balade. Et pour les autres... bah pareil quoi !

Et pour tout le monde : plein de babouilles ensoleillées !

Posté par Ferdiebear à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 mai 2011

Quand je veux, j'arrête....

Aujourd'hui, j'ai appris une nouvelle surprenante. Etonnante. Hallucinante (n'ayons pas peur des mots).

Une personne qui m'est très chère (hé oui dear, you are indeed) m'a annoncé qu'elle avait... arrêté de fumer. Depuis hier.

Waouh.

Là, je dis respect.

Déjà parce qu'elle avait déjà dit ça, et que vu le caractère de chien méchant enragé que ça lui avait donné, ses amis s'étaient ligués pour qu'elle recommence. Oui, je sais, on n'est pas de bons amis. Mais là, y avait risque de catastrophe intergalactique, donc on a préféré en sacrifier un seul pour sauver tous les autres. Ne nous remerciez pas, vous auriez fait la même chose (si, si).

Ensuite parce que pour d'autres personnes, l'arrêt du tabac, ça commence comme un rêve d'enfant - heu... non - ça commence avec des bonnes résolutions prises dans la joie et l'enthousiasme. Puis ça vire à l'aigre. Voire au cauchemar. En un mot : os'cour. P'tite dédicace à Jarod qui, s'il ne vient plus sur ce blog (me demande même s'il est revenu après sa première visite, hi hi hi), a tenté le coup de l'arrêt tabagique à de nombreuses reprises, via une foultitude de méthodes, dont certaine a même failli le conduire à la dépression suicidaire (nan, pour une fois, je n'exagère même pas. Mais rassurez-vous, il a compris le truc à temps, et il s'en est très bien sorti, ouf).

Bref, la chère personne susmentionnée a droit derechef à tout mon respect inconditionnel, sans conteste aucune.

Paske le tabac, c'est sacrément galère pour s'en passer.

Enfin, c'est ce que tout le monde dit. Bah ouais, paske moi je fume pas - la clope ça sent mauvais, ça fait tousser et pleurer les yeux - donc j'ai beau essayer, j'y arrive pas (je dois être l'une des rares personnes à dire régulièrement "allez, demain j'commence la cigarette" et à pas tenir parole. Menfin bon).

C'est ce que tout le monde dit, disais-je, et sur ce coup-là, malgré ma méfiance naturelle au sujet des croyances populaires et des mouvements de foule, là, j'ai tendance à le croire sur parole.

Surtout qu'en plus, j'ai des preuves en images :

Heu... la personne dont je vous parlais... finalement... heureusement qu'elle n'a pas de griffes... (mais elle a tout aussi mauvais caractère !)

Allez ! Courage dear, on est tous avec toi ! Tu es plus fort que le tabac !

(Hé les autres copains ! Pas de panique ! D'toutes façons, si ça tourne mal, j'ai un paquet de secours dans mon sac en cas d'urgence. Tiens pas à finir  à l'hôpital, moi...)

Posté par Ferdiebear à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 mai 2011

Du 1er mai...

Aujourd'hui, c'est le 1er mai.

Une date particulière pour moi cette année...

D'abord, c'est la date anniversaire de mon blog. Pas celui-ci, non (la première note en remonte au 15 janvier 2007), mais sa première émanation, sur une autre plateforme, u-blog (paix à ses cendres). Le premier post de toute ma carrière de blogueuse a été mis en ligne le 1er mai 2004 (putain ! 7 ans !! déjà !!!). Consultable sur le blog de sauvegarde que j'ai dû créer à la mort de u-blog, ici pour ceux que ça amuserait.

Ensuite, aujourd'hui, ça fait tout juste un an que j'ai quitté mon dernier travail. Plutôt sous la contrainte, mais tout de même bien soulagée. Mais c'est quand même paradoxal de fêter ses 1 an de chômage le jour de la Fête du Travail, non ?

Tiens, ça me donne envie de réécouter cette chanson par Alanis Morissette, Ironic. Plutôt approprié... Je l'ai trouvée dans une version inhabituelle, acoustique, plus douce, nostalgique que l'originale... Ecoutez donc.

Enfin, pour la première fois depuis bien des années, j'ai du muguet chez moi ! Grâce à M'man Ourse qui s'est dévouée pour m'en cueillir un gros bouquet lors de ma dernière visite filiale. Merci M'man ! Une bonne vieille tradition remontant au XVIème siècle, ça ne peut qu'être efficace, non ? Me voilà donc partie pour un an de bonheur. 82

Et tenez, rien que pour vous.

Puissiez-vous en bénéficier aussi ! 

 

Posté par Ferdiebear à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 avril 2011

Yes I did

J'avoue, j'ai craqué.

J'ai craqué, j'ai craqué, j'ai craqué.

Honte, honte, honte. Je suis faible.

Hier, comme 2 milliards d'autres personnes (un tiers de la population mondiale !!!) à la volonté aussi ténue que la mienne, j'ai regardé sur Internet le Mariage du Siècle. Du XXIème siècle.

30 ans après Celui (Mariage du Siècle) du XXème siècle. Qu'à l'époque je n'avais pas suivi. J'étais sans doute plus forte, alors.

30 ans après, le fils de la mariée du 29 juillet 1981 épousait celle du 29 avril 2011.

Ouais, c'est pas très clair. Sorry, je suis toute confusée. Les mariages, aujourd'hui, ça me fait ça à chaque fois, ça me met dans tous mes états. Même que je ne PEUX PLUS regarder Hugh Grant dans 4 Mariages et un enterrement sans pleurer comme une madeleine. Et que j'ai volontairement boycotté le dernier mariage auquel j'ai été invitée. Je suis devenue FAIBLE, je vous disais.

Finbon bref.

J'ai regardé. C'était bôoo.

La preuve, voici le meilleur moment, celui où j'ai été le plus transportée. Rien que d'y repenser, j'ai de nouveau des larmes dans tous mes yeux. Si, si, les deux. Snif, quoi.

 

Snif, vous disais-je. Vraiment trop bôôôôôôôôôôôô. Et re-snif.

Après tout, ce n'est pas tous les jours qu'on marie un prince. Même si son prénom n'est pas Charmant.

D'toutes façons, les Princes Charmants, depuis Shrek, c'est très surfait, non ?

Posté par Ferdiebear à 16:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »