06 février 2012

Où, décidément, l'on manque de vodka

Ouais, je sais.

Depuis plusieurs mois, mon blog arborait fièrement en page d'accueil un retentissant "Il fait chaud, trop chaud".

Alors que dehors, il neige, voire il fait des -10°C. Les journées les plus froides depuis le début de l'année. D'un autre côté, l'année n'a qu'une quarantaine de jours, jusqu'à présent, elle peut faire mieux j'en suis sûre.

Mias revenons à nos flocons - heu... nos moutons.

Comment peut-on continuer à clamer qu'il fait trop chaud en ce moment ? Absurde, n'est-il pas ?

Mais n'oubliez pas : l'hôtesse de cet antre est du genre ursinien. Ours, en français de tous les jours. Et qu'est-ce que ça fait un ours, en hiver ? Ca fait des réserves de gras (vive les fêtes de fin d'année, très pratique pour prendre des kilos et reconstituer ses réserves) et ça pionce.

Quoique, pour cette dernière partie, j'ai pas encore trouvé la bonne technique. Le réveil sonne tous les matins, et j'ai l'impression d'avoir à peine posé la tête sur l'oreiller... Le temps passe trop vite, et Noël à peine passé, on est déjà en février !

Heu... j'lai pas déjà dit ? Ah ben non. Chais plus ce que je dis, c'est horrible, la vieillerie me rattraperait-elle ? Oscour.

Finbonbref, depuis quelques jours, on se croirait en Sibérie, non ?

Et pour ceusses de ma génération, quand on parle de Sibérie, on pense à ça : 6713_ivan_rebroff_

Ivan Rebroff qui chante Poljuschko Polje.

Nan, ça vous dit rien ? Essayez donc ce petit player :

Ca fait peur, hein ?

Mais vous me connaissez, je peux faire pire...

Tout d'abord, faut que j'vous explique le contexte.

Depuis quelques mois, je traîne pas mal mes guêtres dans certains coins de Paris, qui ne sont pas... comment dire... rah c'est dur, pas envie de froisser les habitants du coin, non plus, y en a des sympas... disons que ces coins en question ne sont pas du tout ceux indiqués dans les guides touristiques. Même pas pour leur côté pittoresque ou authentique. Oulala non alors.

Pourtant, pittoresque, on peut pas nier, hein. Juste, faut être dans un état d'esprit particulier. Finbon bref.

Donc, en ce jour frigorifiant et sibérien, je m’baladais sur l’avenue le cœur ouvert à l’inconnu...

Oulala, ayé, j'ai perdu mes derniers neurones, tout congelés donc HS...

Donc, disais-je, en ce jour frigorifiant et sibérien, je m'en allais rendre visite à une amie qui habite l'un de ces coins "pittoresques". Et au détour, non pas de l'avenue, mais d'une porte d'immeuble, je remarquai un détail insolite. Ce détail, là, en bas à droite de l'image :

YaPudVodka!

Comment ça, vous voyez rien ? Bah prenez une loupe, quoi ! Ou bien cliquez sur l'image, ça ira peut-être mieux.

Une flasque de Poliakov. Posée là, au pas de la porte d'un centre de protection pour l'enfance du quartier. Mais c'est pas ça le pire... Cette flasque... elle était... VIDE !!!

KOAAAA ? Ya plus de vodka ? Et je ne sais toujours pas pourquoi, le froid sans doute, je me suis mise à chanter ça :

Oui, avec l'accent. La Sibérie, ça ne me réussit pas. Surtout à jeun.

Ce qui m'inquiète maintenant, c'est que la vague de froid va durer encore plusieurs jours. Et que je dois me rendre au même endroit encore plusieurs fois. Aïe !!

Bon allez, en prévision de cette rude semaine qui commence, tous avec moi !

Et za zdorovie !

Posté par Ferdiebear à 16:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Où, décidément, l'on manque de vodka

    Tu m'as bien fait rire, et ton apparition coincide avec mon retour dans la blogosphère! J'aime ça.

    Posté par Enjoys, 22 février 2012 à 16:57 | | Répondre
  • Welcome back !

    Bah écoute, ça me fait très plaisir de te revoir ici ! Welcome Back (in the USSR - you don't know how lucky you are - rha zut, la Sibérie me lâche vraiment plus, désolée).
    Welcome back donc. Je me réabonne à ton blog, aussi. En espérant te lire souvent !

    Posté par Ferdie, 03 mars 2012 à 23:41 | | Répondre
Nouveau commentaire