26 mai 2011

Quand je veux, j'arrête....

Aujourd'hui, j'ai appris une nouvelle surprenante. Etonnante. Hallucinante (n'ayons pas peur des mots).

Une personne qui m'est très chère (hé oui dear, you are indeed) m'a annoncé qu'elle avait... arrêté de fumer. Depuis hier.

Waouh.

Là, je dis respect.

Déjà parce qu'elle avait déjà dit ça, et que vu le caractère de chien méchant enragé que ça lui avait donné, ses amis s'étaient ligués pour qu'elle recommence. Oui, je sais, on n'est pas de bons amis. Mais là, y avait risque de catastrophe intergalactique, donc on a préféré en sacrifier un seul pour sauver tous les autres. Ne nous remerciez pas, vous auriez fait la même chose (si, si).

Ensuite parce que pour d'autres personnes, l'arrêt du tabac, ça commence comme un rêve d'enfant - heu... non - ça commence avec des bonnes résolutions prises dans la joie et l'enthousiasme. Puis ça vire à l'aigre. Voire au cauchemar. En un mot : os'cour. P'tite dédicace à Jarod qui, s'il ne vient plus sur ce blog (me demande même s'il est revenu après sa première visite, hi hi hi), a tenté le coup de l'arrêt tabagique à de nombreuses reprises, via une foultitude de méthodes, dont certaine a même failli le conduire à la dépression suicidaire (nan, pour une fois, je n'exagère même pas. Mais rassurez-vous, il a compris le truc à temps, et il s'en est très bien sorti, ouf).

Bref, la chère personne susmentionnée a droit derechef à tout mon respect inconditionnel, sans conteste aucune.

Paske le tabac, c'est sacrément galère pour s'en passer.

Enfin, c'est ce que tout le monde dit. Bah ouais, paske moi je fume pas - la clope ça sent mauvais, ça fait tousser et pleurer les yeux - donc j'ai beau essayer, j'y arrive pas (je dois être l'une des rares personnes à dire régulièrement "allez, demain j'commence la cigarette" et à pas tenir parole. Menfin bon).

C'est ce que tout le monde dit, disais-je, et sur ce coup-là, malgré ma méfiance naturelle au sujet des croyances populaires et des mouvements de foule, là, j'ai tendance à le croire sur parole.

Surtout qu'en plus, j'ai des preuves en images :

Heu... la personne dont je vous parlais... finalement... heureusement qu'elle n'a pas de griffes... (mais elle a tout aussi mauvais caractère !)

Allez ! Courage dear, on est tous avec toi ! Tu es plus fort que le tabac !

(Hé les autres copains ! Pas de panique ! D'toutes façons, si ça tourne mal, j'ai un paquet de secours dans mon sac en cas d'urgence. Tiens pas à finir  à l'hôpital, moi...)

Posté par Ferdiebear à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Quand je veux, j'arrête....

Nouveau commentaire