28 août 2011

Grande Scalpel-Braderie

Les plus anciens lecteurs de ce blog s'en souviendront peut-être : il y a quelques années (bah oui, ce blog est vieuuuuuuuuuuux ! Surtout que c'était sur mon blog d'avant...) j'avais écrit un post sur un mannequin israélien qui s'était fait implanter des prothèses mammaires, puis qui avait réclamé à l'Etat une réduction d'impôt, estimant que cette opération relevait des frais professionnels. Ca vous rappelle quelque chose ? Si non, allez donc lire ici l'intégralité du post de l'époque.

A l'époque, ça m'avait fait plutôt marrer, sur le thème "y en a vraiment qui ne doutent de rien". Et puis j'avais oublié cette histoire (qui remonte tout de même à 2004, c'est vous dire que de l'eau a coulé sous les ponts de la Seine et d'ailleurs).

La vie continua, telle un long fleuve pas toujours très tranquille, mébon, c'est la vie quoi.

Et cette année, j'ai découvert un nouveau terrain de jeu : les sites d'achats groupés.

Le principe est simple : à plusieurs, on a moins peur on est plus forts, l'union fait la force et tout ce genre de choses. Bref : un prestataire propose un produit ou un service ; les abonnés souscrivent - ou non ; si le nombre de subscripteurs est suffisant, l'achat est validé (en dessous du nombre plancher, l'achat est déclaré nul et non avenu).

Depuis quelques mois, je m'amuse comme une petite folle avec ces sites : click, une séance de massage ayurvédique avec 63% de réduction sur le prix normal ; et hop ! un rendez-vous chez un grand coiffeur bien au-dessus de mes moyens habituels ; ou encore le gadget qui me fait kiffer, mais que je me serais jamais offert, le prix normalement constaté étant plus que prohibitif.

Je me fais plaisir à moindre coût ; au final ma carte bleue chauffe sans doute un peu plus qu'à l'ordinaire, mais avec les réductions, j'ai quand même l'impression d'avoir économisé de l'argent (un instant, un coup de fil... bonjour M. Mon Banquier préféré. Ah ? Je suis dans le rouge ce mois-ci ? Encore ? Heu... je ne comprends pas, j'ai pourtant été raisonnable, j'ai fait plein d'économies... Ah non ? Zêtes sûr ??? Gloups).

Bref. Ca m'amuse, ça ne fait de mal à personne, et j'en profite bien.

Jusqu'à cette semaine.

Mais quel rapport avec ton info préhistorique sur le mannequin israélien ?

J'y viens, j'y viens.

Cette semaine, disais-je : où l'un des sites en question a lancé Deal Chirurgie
une opération un peu particulière.

J'en suis restée tellement estomaquée que j'ai fait une capture d'écran.

Que voici : 

Hé oui, vous avez bien lu.

"Offrez-vous enfin la poitrine de vos rêves pour 2 499 euros au lieu de 5 430 dans une clinique esthétique privée".

Une augmentation mammaire à 54% de réduction.

L'affaire du siècle.

Nan mais je rêve !! Même, je dream tout d'bout, là !!!

Qu'on offre des réductions sur des prestations en instituts de beauté :
massages, soins du visage ou du corps, teintures de cils et autres manucures,
parfait, pas de souci.

Encore que si on veut vraiment chipoter, on peut. Par exemple, en institut de beauté, on vous propose un truc qui a l'air très tendance en ce moment : la fish-pédicure.
La postulante à la beauté des petons les immerge - ses petons, hein - dans une sorte d'aquarium plein de petits poissons, qui vont se jeter sur le buffet ainsi offert pour se rassasier de toutes les vilaines peaux mortes. Petits petons tout doux à l'arrivée, paraît-il.

Moi, ça m'inspire 2 choses :

- pauvres petits poissons, qui en sont réduits à se nourrir des pieds des clientes , avec toutes les questions liées à l'hygiène desdits petons

- méééé ? elles sont pas dingues, les clients, de tremper leurs petons dans une eau infestée de poissons carnivores ?? elles ont jamais vu le film Piranhas ou bien (je vous mets le lien vers celui de 1978, bien plus effrayant que les plus récents... "They're here... they're hungry"...Aaaaaargh !!!)

Mais je m'égare.

Lorsque j'ai vu l'offre pour cette opération de chirurgie esthétique, 5 personnes y avaient déjà souscrit. Et ça m'a juste fait halluciner.

Faut-il rappeler à ces 5 personnes que dans "opération de chirurgie esthétique", il y a "chirurgie" ? Que ce genre d'acte médical est très loin d'être anodin ? Et que le faire, pourquoi pas après tout ; mais dans le cadre d'une offre promotionnelle, peut-on être sûr à 100% du sérieux de l'établissement, du suivi post-op, et j'en passe ? En bref, céder aux sirènes du low-cost en la matière est-il un choix judicieux ?

Quelques jours plus tard, cette offre n'était pas passée inaperçue. L'Ordre des Médecins s'est un peu énervé ; selon son secrétaire général, cette pratique est interdite pour un établissement français : "Une clinique n'a pas le droit de faire ce type de promotion de prix, purement commerciale et financière, sur des actes médicaux (...) Si une patiente se plaint d'un chirurgien (exerçant en France) qui aurait participé à ce dispositif là, soyez certain que nous n'hésiterons pas à engager des poursuites disciplinaires".

Bah oui, mais il s'avère que l'établissement en question n'est pas français, mais belge... Selon l'attaché de presse du site, le "partenaire est une clinique belge frontalière avec une clientèle française importante qui voulait informer sur ses prestations sur le site français".

Génial. Et personne, ni à cette clinique, ni dans le staff du site d'achats groupés, n'a pensé une seule seconde que cette opération pourrait poser souci ? "Ah oui, quand même, on va interdire cette offre aux mineurs, pour éviter tout problème". Bravo les gars, effectivement vous savez poser les limites, vous.

Ou alors... une opération de comm, délibérément scandaleuse ? "En bien ou en mal, parlez de nous" ?

Moyen moyen, je vous dis...

Posté par Ferdiebear à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Grande Scalpel-Braderie

Nouveau commentaire