06 février 2007

Le Jeu du Pouilleux

Bon. Me suis encore fait piéger par Pettittoutmimi avec un questionnaire à la c*%§ !! Pfff. Vraiment pas cool. Grrrr.

Faute avouée est à moitié pardonnée : le coup du questionnaire, au début, je trouvais ça sympa. Surtout la toute première fois (toute toute, première fois, toute touuuuuuuuute…). Mais au bout d’un moment, on commence à fatiguer d’essayer de répondre avec esprit à des questions toutes pourrites. Pourtant, on fait l’effort quand même, tout en maudissant l’expéditeur jusqu’à la 13ème génération (au moins).
Une énième fois de plus ? Ca tourne carrément au pensum. Mébon, si on n’a rien de mieux à faire, on peut éventuellement jouer le jeu une nouvelle fois, en râlant plus ou moins. Plutôt plus, faut bien le dire.
De temps en temps, pourtant, on tombe sur un questionnaire un peu sympa, qui donne envie. Et on le fait, en se disant qu’après tout, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.
Faut dire que l’avantage avec les questionnaires, comme Pettittoutmimi le fait remarquer, c’est que ça permet d’écrire une note quand on n’a aucune idée faisant avancer le schmilblick. L’inconvénient, c’est que souvent, c’est inintéressant au possible. Le pire c’est quand en plus, on n’a aucune idée de réponses !

Et justement, celui-ci cumule les deux. La plaie. Franchement, PM, t’avais pas un questionnaire encore plus naze à refiler à tes ennemis ? Sérieux, tu crains du boudin sur ce coup-là, camarade. Quoi, toi tu l’as fait ? Raison de plus ! Tu râles contre la personne qui te l’a passé, mais tu nous le refourgues quand même, genre le Pouilleux quoi ! Rha la la, comment t'es pas sympa. Menfin, comme les 4 autres victimes se sont déjà brillamment exécutées, je n'ai plus qu'à faire de même... alors voilà :

5 choses que vous ne saviez pas sur moi

(et que vous rêviez tous de savoir, bien entendu, on n’en doute pas)

(chuis désolée, pas ma faute, hein, c’est lui qui m’a obligée j'vous dis !)

Chose n°1 : Je n’ai aucun équilibre, pour cause de plusieurs problèmes physiques.

Ca commence par les pieds creux (défaut héréditaire, merci Mamie ! même s’il n’a été détecté qu’à l’âge adulte ; du coup je suis obligée de porter des semelles spécifiques). Ca se poursuit par un genou totalement en vrac, esquinté à l’adolescence (vous verrez plus bas comment). On remonte encore jusqu’aux cervicales : normalement les vertèbres du cou forment une courbure vers l’arrière, permettant de se tenir bien droit et de redresser la tête pour regarder loin vers l’horizon. Pas chez moi. Défaut compensé en accentuant les autres courbures du dos. Quand il a vu tout ça, le kiné m’a conseillé de porter plainte contre mes parents pour défaut de fabrication.

Résultat : même en baskets je me tords les chevilles, rester debout sans bouger demande un réel effort physique. C’est pas grave, hein, à force on compense sans même y penser. Mais ça fait bien rigoler mes potes, qui songent à filmer le tout pour Vidéo Gag. Pfff. Tous des sans-cœur.

Chose n°2 : Je souffre drastiquement du mal des transports.
Comme tous les enfants, quand j’étais petite les trajets étaient redoutables : voiture, car, bateau, avion… ça ne ratait jamais. En grandissant, les choses se sont un peu arrangées. J’arrive à prendre l’avion sans trop de problèmes ; pas le train (si je suis assise dans le sens inverse de la marche, c’est sac à vomir obligatoire). Pour la voiture, on dit souvent qu’on n’est pas malade quand on est le conducteur ; je peux vous démontrer que ce n’est pas vrai. Pire : si dans un film les héros sont dans un bateau et qu’on voit l’horizon par leurs yeux (donc : qui bouge), il vaut mieux que j’aille prendre l’air. Ca marche même dans le métro à l’arrêt ! Quand les passagers montent et descendent en masse à une station, les mouvements d’oscillation me donnent la nausée. Très désagréable. Evidemment, mes problèmes d’équilibre (cf. plus haut) n’aident pas vraiment.

Chose n°3 : C’est moi qui ai volé l’orange du marchand
Enfin non. J’ai pas volé d’orange (j’aime pô ça) mais une balle magique. Vous savez ? Ces balles transparentes, avec des inclusions à l’intérieur qui les rendaient toutes brillantes, et qui rebondissaient super haut…. Et c’était pas à un marchand mais à une petite camarade, quand on avait 6 ans.
Enfin… quand je dis que je l’ai volé…. Disons que j’ai fort discrètement glissé la balle magique de ma copine dans ma poche. Mais quand je suis rentrée chez moi, j’ai été prise de remords et je suis retournée chez ma copine pour la lui rendre. Ma carrière de super voleuse a donc duré…. boh… 10 minutes au moins.

Chose n°4 : J’ai fait ma crise d’adolescence à 20 ans seulement
Mieux vaut tard que jamais, me direz-vous…
Séchage de cours, sorties tous les soirs jusqu’à pas d’heure, non-présentation aux examens de fin d’année, fréquentation de garçon pas vraiment gendre idéal…
Aujourd’hui, je fais toujours autant de bêtises, mais avec l’habitude, je me fais moins pincer par mes parents...

Chose n°5 : j’ai été renversée deux fois par une voiture
Oui bon, pas la même, n’est-ce pas. Et pas le même jour, non plus.
C’était pendant l’horreur d’une profonde nuit. Heu… c’était un soir que je me promenais dans Paris avec mon Chéri de l’époque. Nous nous sommes arrêtés sur le bord du trottoir à un passage piétons. J’ai pas tout compris ce qu’il m’arrivait, mais tout d’un coup j’ai été violemment poussée de côté et je suis tombée sur la chaussée. En fait, la voiture qui était garée tout à côté de nous s’est mise à reculer sans regarder et m’a percutée. Sans Chéri, qui a réussi à m’agripper, je passais dessous. Pas eu le temps d’avoir peur, mais très très bobo à la jambe qui avait été accrochée par le pare-choc du chauffard.
Encore, celle-là n’était pas grave. Bien pire, l’accident qui m’est arrivé ado. Je rentrais de l’école à vélo tout tranquillement. Après avoir quitté la départementale et m’être engagée dans le petit chemin forestier menant à la tanière familiale, je commence à penser à autre chose – bah oui personne ne prend jamais ce chemin, il est à peine carrossable… Tout à coup, ouaaaaaaah, oursonne vooooooooole ! Oui, mais non, un ours ça vole pas, je vous le confirme. Et même que quand ça retombe, ça se fait très mal. Heureusement, ma tête a très judicieusement atterri à côté d’un rocher bordant le chemin – ma forêt natale est très célèbre pour ses rochers et ses grimpeurs du dimanche – et non pas en plein dessus (il s’en est fallu de peu). Explication de cet envol inattendu : une voiture roulant un peu (si peu) vite, s’est retrouvée face à face à un camion venant tout aussi vite mais dans l’autre sens. Pour sauver sa vie, le conducteur n’a eu que le temps de braquer à fond son volant pour s’éclipser dans le petit chemin forestier. Oui mais, il n’avait pas vu qu’un vélo orange monté par une oursonne en parka bleu marine occupait déjà ledit chemin… Bilan : un genou foutu, les cervicales amochées. Une très grosse frayeur a posteriori – surtout pour mes parents, faut être honnête.

Voilà, j’avais prévenu, c’est pas vraiment intéressant tout ça… Alors, PM, mission accomplie ? On peut reprendre une vie de blog normale ? Ah oui, j'oubliais ! A qui je refile le Pouilleux, moi ?

Boh… Cityzen, tu veux t’y coller ? A toi de faire ! et surtout, on attend du croustillant, hein ! Merci copain !

Posté par Ferdiebear à 17:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Le Jeu du Pouilleux

    Ra la la...

    Ce qu'il faut pas faire pour qu'il y ait une note des fois sur ce blog )

    Pis si tu insistes, promis, la prochaine fois je t'enverrais un questionnaire encore plus pourri ))

    PROMIS !!!

    Posté par Pettittoutmimi, 06 février 2007 à 17:19 | | Répondre
  • Ca va... ça va...

    On n'est pas aux pièces quand même !!!!!
    Ptitoutmini, fais moi penser à te péter la gueule la prochaine fois qu'on se voit !

    Posté par Cityzen, 06 février 2007 à 21:34 | | Répondre
  • PM > Oulalala, j'ai peur...
    Cityzen > Nerveux, copain ? T'inquiète, c'est pas aussi dur qu'on veut le croire. La preuve ? Depuis que j'ai posté cette note, j'ai trouvé plein d'autres idées de choses que vous saviez pas sur moi. Allez, ça va bien se passer !

    Posté par Ferdie, 07 février 2007 à 14:22 | | Répondre
  • N'empêche que ça ressemble vachement aux chaînes qui pourrissent nos boîtes mails, non? Mais en plus rigolo, je vous l'accorde...

    Posté par huggy, 07 février 2007 à 17:42 | | Répondre
Nouveau commentaire